Homéopathie et le rhume de bébé

Bébé est enrhumé : l’homéopathie est la solution

Le rhume est une infection au niveau des voies respiratoires et le nez, la bouche et la gorge sont les plus touchés. Cette maladie est causée par un virus déclencheur alors qu’il existe plus de 100 virus qui ont cette caractéristique. Les virus fréquemment constatés appartiennent à la famille des rhinovirus et les coronavirus. Les bébés sont très fragiles et très vulnérables faces aux virus et aux bactéries qui l’entourent. Ils sont donc les plus atteints par les rhumes. Cette maladie se manifeste par différents symptômes.

Les causes et les symptômes du rhume des bébés

En général, un bébé peut être atteint du rhume de 8 à 10 fois par an. Cette pathologie qu’on appelle aussi rhinite infectieuse est causée par des virus. Ces virus ne surviennent qu’avec des agents qui favorisent leur entrée chez le corps du nourrisson.

La maladie se transmet par voie orale et respiratoire. La personne infectée, généralement les parents et les personnes qui s’approchent du bébé, est un agent transmetteur par excellence. Les gouttelettes que l’infecté propage par la toux ou l’éternuement atteint l’enfant et celui-ci sera infecté a son tour, il sera aussi un agent de propagation du virus. Le contact par le toucher est aussi une cause de transmission. Le virus peut rester en vie pendant un certain temps sur la peau. La partie où le virus se refugie va être touchée par la main. Cette main touche a son tour d’autres parties du corps dont le nez et la bouche qui sont les principales portes d’entrée de ces germes. C’est à ce moment que la maladie s’active. La baisse de température externe comme le temps froid en est aussi une grande cause.

Les symptômes du rhume peuvent survenir dès le premier jour de l’infection. Il évolue et s’intensifie en fonction du temps et de l’état du bébé. Le premier signe se fait par le mal de gorge qui peut être sèche et irritée. Les écoulements se suivent au niveau du nez, ces symptômes causent les éternuements qui s’intensifient petit à petit. Les maux de tête de succèdent en fonction du temps. Les enfants enrhumés sont souvent atteints de légères fièvres et s’accompagnent de grosses fatigues. Les toux sont aussi des signes primaires du rhume. Cette maladie dure en général entre 1 à 2 semaines.

Si la maladie n’est pas soignée à temps, des aggravations peuvent se manifester, surtout chez le nourrisson. Des maladies pulmonaires comme l’asthme peuvent se créer au fur et à mesure de l’évolution de la maladie.

Les préventions et les astuces simples contre le rhume de l’enfant

Avant que le rhume n’atteigne l’enfant, des mesures de précaution et des méthodes simples de prévention peuvent être utiles pour le bien être de bébé.

Il faut avant tout dépoussiérer la pièce où le bébé se refugie. Si les parents ou les personnes qui fréquentent l’enfant sont enrhumés, il faut minimiser le contact avec l’enfant ou se protéger avec un masque et des gants au moment de s’approcher de lui. Cela peut réduire les risques de contagion. Il faut toujours garder l’enfant et ses habits propres. Cela peut réduire la propagation des virus. Hydrater constamment l’enfant peut être aussi une solution car le liquide absorbé nettoie l’intérieur de l’organisme. L’air chaud peut aussi diminuer le risque de contagion et peut nettoyer l’intérieur du nez. Il faut procurer des vitamines et des carotènes aux enfants en leur faisant manger des aliments riches de ces produits.

Dans le cas de contagion, des astuces simples peuvent être d’un grand secours avant les traitements prescrits par les médecins. Administrer du sérum physiologique dans le nez de l’enfant est la première solution, l’eau salée peut aussi remplacer le sérum. Le repos aux lits et les aliments riches en vitamines accélèrent sa guérison.

Une astuce de grand-mère : couper un oignon en deux et le laisser près de l’enfant, le condiment va absorber le virus. Peu de personne le savent mais c’est pourtant efficace.

L’homéopathie face au rhume des bébés

L’homéopathie est une médecine alternative dont le but est de soigner le malade par l’utilisation de substances naturelles. Cette technique peut jouer un rôle d’intervention dans plusieurs cas de maladies, le rhume est l’un de ces troubles qu’elle peut soigner très vite et efficacement.

L’homéopathie est une solution douce adaptée pour soigner le rhume. Elle permet à l’enfant un soin en douceur sans éléments chimiques puisque c’est la base même de cette méthode qui à été créée par le docteur Hahnemann au 18ème siècle. Elle se base sur des solutions venant de la nature. Ses principes sont celui de similitude, de dilution et de globalisation. Elle peut être une méthode préventive ou agir en tant que traitement curatif.

Les remèdes sont adaptés à tout âge de l’être humain. Les bienfaits de l’homéopathie sont très divers, surtout pour les enfants. Les médicaments ne génèrent aucune intolérance face aux aliments et aux autres produits curatifs. Ils peuvent aussi jouer le rôle de complément de traitement avec les autres procédés médicaux. Leurs effets sont très doux et efficaces.

Voici quelques remèdes à conseiller pour les enfants enrhumés :

– Les écoulements du nez peuvent être réduits par la prise de l’Allium Cepa 9 CH, du Kallium Bichromicum 9 CH, du Mercurius Solubilis 9 CH ou du Pulsatilla 9 CH
– Si l’enfant éternue constamment, le Nux Vomica 9 CH est peut y soigner
– Pour le nez bouché, administrer l’enfant du Sambucus Nigra 9 CH. Ce médicament a une fonction de repousser les virus hors de l’organisme de l’enfant

Le rhume peut se manifester durant les poussées dentaires du tout-petit. Il faut, dans ce cas, utiliser des remèdes pour soulager les maux de dents comme le Chamomilla vulgaris 5 CH, le Ferrum phosphoricum 5 CH et le Mercurius solubilis 5 CH.

Plusieurs jours de repos sont conseillés pour que l’enfant se rétablisse rapidement. Le sommeil doit être complet.

Pour des cas plus complexes, il est recommandé de consulter le médecin spécialiste. D’autres traitements, peut-être plus personnalisés, pourraient être prescrits. En effet, l’homéopathie est de plus en plus utilisée par les médecins traditionnels, car elle permet de soigner, non seulement la maladie, mais surtout l’état général du patient.